Conseils aux futurs mariés

Parce que ce jour est le vôtre et que vous aurez déjà peu de temps à vous, il est important d’anticiper certaines choses afin qu’elles ne viennent pas parasiter votre tranquillité le jour J. Aussi, je vous propose quelques conseils qui vous aideront peut-être à aborder plus sereinement ce grand jour.


Organisation générale

Prenez un(e) Wedding Planner si vous le pouvez

Que ce soit par le biais d’une formule “all-inclusive” ou par contact direct, si vous en avez la possibilité, je vous recommande de passer par un(e) wedding planner. Ce n’est pas forcément très cher, surtout dans le cadre des formules, et cela permet de confier la gestion de tous les prestataires. Vous n’aurez pas à gérer les relances, les retards, les détails logistiques de dernière minute, etc. C’est un confort non négligeable.


Déléguez au maximum

Dans le même esprit, qu’il s’agisse des fleurs, des alliances, des appels micros pour les groupes, de la mise en route du poste audio à la mairie ou de votre paire de chaussures confortables pour la soirée ou pour les photos dans la pelouse, forcez vous à déléguer les différentes missions. Cela demandera un peu d’organisation en amont mais vous ôtera bien du stress, le jour du mariage ! smile

Si vous vous occupez ou vous souciez de tout, vous n’aurez pas l’esprit tranquille pour vivre pleinement tous les moments de bonheur qui jalonnent ce jour : en effet, il n’est en général pas très courant d’être entouré d’autant de gens que l’on aime et qui nous aiment, à la fois. Alors… soufflez un peu, respirez un grand coup et amusez-vous !


La partie photo

Faîtes des listes

 Vous pensiez être débarrassé(e) des listes après ce plan de table qui vous a coûté quelques touffes de cheveux ? Eh bien, pas tout à fait. Afin d’éviter les cafouillages et embouteillages pour vos photos de groupe, l’idéal est de préparer des listes. Ces listes comporteront de petits groupes de personnes. Vous pouvez les organiser de façon hiérarchique (parents, cousins, frères & sœurs, amis, etc.) ou en pêle-mêle, peu importe. Attention à n’oublier personne. Et n’oubliez pas : confiez la mission des appels micros à un témoin ou un proche et faîtes-lui confiance.


Briefez vos convives

Vous avez peut-être déjà vu des photos de cérémonie qui ressemblent un peu aux salles de concerts, chaque personne ou presque avec un smartphone, un appareil photo ou pire, une tablette au dessus de la tête pour prendre des photos/vidéos. Je pense que nous tomberons d’accord pour dire que cela nuit fortement à l’esthétique globale.

Imaginez-vous avec votre tendre moitié, dans l’allée centrale. Votre photographe officiel(le) se positionne au mieux mais il/elle est gêné(e) par de nombreux convives : des bras, des écrans, des têtes obstruent son champ de vision et la conséquence directe de cela est qu’il/elle risque de rater sa photo.

Vos convives sont pleins de bonnes intentions. Ils souhaitent rapporter des souvenirs de ce jour qu’ils chérissent, peut-être même les partager avec leurs amis ou celles et ceux qui n’ont pu être présent. Or, ce choix a deux conséquences néfastes :

  1. Ils ne profitent pas pleinement du moment, de l’atmosphère, de l’émotion. Ils ne sont pas tout entiers avec vous. Ils vivent l’instant derrière leurs appareils, se souciant davantage de réussir leurs photos qu’à l’écoute de ce qui se passe.
  2. Ils gênent considérablement le/la photographe que vous payez, dont c’est le travail, et qui est soumis(e) à une obligation de résultat.

Aussi, dans la mesure du possible, il est souhaitable de faire passer une consigne, une semaine avant le mariage, par mail et/ou téléphone, en expliquant vos raisons et en rassurant vos invités : ils auront accès aux images et elles seront plus réussies que des photos à l’iPad. wink

invités-connectés


Parfois, levez le pied

On vous le répète très (trop ?) souvent, tout va très (trop ?) vite. N’oubliez pas que cette journée est à vous. Vous dictez les règles. Parfois, les mariés, lorsqu’ils prennent du recul après leur mariage, regrettent de ne pas avoir correctement géré leur stress et d’avoir finalement assez peu profité de leur journée.

Dans les moments importants, prenez le temps. Marquez une pause avant de répondre, prenez le temps de vous regarder l’un l’autre, de vous sourire. Préservez-vous un cocon. Par exemple, lors de l’échange des consentements et des alliances, que ce soit à la Mairie ou à l’Église, les mariés ont tendance à aller très vite. C’est certainement dû à la pression d’être au centre de toutes les attentions, mais prenez votre temps. Sans compter que cela facilitera également la tâche du photographe, sur lequel vous rouspéteriez s’il n’avait pas eu le temps de vous photographier à ce moment crucial ! tongue

alliances

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *